Le plus grand des combats

3 Jan 2024

Au moment où s’ouvre cette année 2024, je veux, au nom de l’Humanité, souhaiter mes meilleurs vœux, à chaque lectrice et lecteur, de santé mais aussi de belles luttes collectives, victorieuses pour nos droits, nos libertés et la paix. En effet, 2023 a été le théâtre de guerres et de violences entraînant dans leur sillage des situations de chaos, des destructions de villes et de vies. Ukraine, Myanmar, Yémen, République démocratique du Congo, Haut-Karabagh… Partout les civils sont les premières victimes de ces conflits armés, obligés de fuir les bombes et les massacres, laissant derrière eux leur vie pour se retrouver réfugiés dans leur propre pays où dans un pays voisin, souvent dans des conditions humanitaires insupportables.

Nous n’oublions pas, surtout, l’une des dernières situations coloniales au monde avec la Palestine. Depuis le 7 octobre et l’attaque terroriste du Hamas tuant 1 200 civils israéliens, le gouvernement de Netanyahou poursuit une vengeance aveugle contre Gaza. Des milliers de morts, surtout des enfants, des villes rasées, plus d’1 million de déplacés, une population asphyxiée par un triple blocus depuis trop longtemps. L’ampleur du massacre et des crimes de guerre en cours, plus meurtriers que jamais, doivent conduire les Nations unies à exiger un cessez-le-feu immédiat et à faire respecter, enfin, le droit international. La France s’honorerait d’ailleurs à reconnaître, enfin, l’État palestinien.

À l’heure où les États se réarment et que les relations internationales se remilitarisent dangereusement, il est urgent qu’un grand mouvement pacifiste exige des gouvernements l’éradication de l’arme nucléaire. Que cet argent soit réinvesti dans l’éducation, l’assainissement et l’énergie, ou encore l’agriculture non productiviste pour répondre aux défis du XXIe siècle que sont le réchauffement climatique et la lutte contre la pauvreté. Rappelons d’ailleurs qu’avec seulement 10 % du budget des armées mondiales on pourrait éradiquer la pauvreté dans le monde en moins de dix ans.

Cette année, l’Humanité fêtera ses 120 ans. Humblement mais avec force et détermination, nous continuons le combat de notre fondateur Jean Jaurès « car l’affirmation de la paix est le plus grand des combats ». Que 2024 ne soit pas ce que nous en rêvions, mais bien ce que nous bâtissons en commun pour enfin réaliser l’humanité.

Dans la même catégorie

Tout commence !

Tout commence !

La République a touché l’écume de la vague brune, mais a évité d’être emportée par sa houle. Mieux...

L’heure de l’action

L’heure de l’action

Il n’y a plus à tergiverser. Il reste seulement quelques jours pour éviter le scénario d’une...

Dans les autres catégories