top of page

Défendez l’Humanité

C’est grâce à vous que nous existons, pour vous que nous travaillons en vous tenant informés de l’actualité du monde, et avec vous que nous voulons construire les mobilisations nécessaires pour transformer la société. Cette relation de confiance nous oblige au quotidien, dans la rigueur de notre travail, dans la gestion de l’Humanité, et exige d’échanger avec vous régulièrement autour de nos projets de développement mais aussi des nombreux obstacles qui se dressent devant nous. Nous sommes contraints de faire appel à vous dans le cadre d’une nouvelle souscription populaire afin de poursuivre notre travail sur des sujets d’intérêt général alors que se multiplient les attaques sans précédent contre la liberté d’expression et contre notre groupe de presse.

Cette volonté de restreindre la liberté de la presse porte atteinte à votre droit de savoir. C’est « par des informations étendues et exactes que nous voudrions donner à toutes les intelligences libres le moyen de comprendre et de juger elles-mêmes les événements du monde », comme le déclarait notre fondateur Jean Jaurès.

Ces attaques contre le droit de la presse et la liberté d’informer se déroulent dans un contexte politique et social suffocant. La brutalité des politiques libérales et autoritaires dégrade la vie de tous les travailleurs et travailleuses. Celles et ceux qui luttent pour leurs droits et refusent l’ordre établi sont régulièrement pris pour cible : licenciements, mises à pied, convocations au commissariat pour répondre devant la justice d’actions syndicales. Les forces du capital et réactionnaires veulent étouffer ces colères, les mobilisations sociales et écologiques, en les criminalisant ou les stigmatisant avec, pour objectif, de les invisibiliser. Dans ce contexte, celles et ceux qui les soutiennent ou s’en font le relais ne sont pas épargnés.

Notre journal doit continuer à vivre et défendre ses idées fondatrices

L’Humanité est attaquée par des éditocrates qui veulent nous discréditer en qualifiant notre journal de « bon à jeter à la poubelle ». Elle l’est aussi par d’autres personnalités et entreprises qui lancent des procédures judiciaires à notre encontre. C’est notre voix unique et singulière dans le monde de la presse qu’ils cherchent à bâillonner. Mais personne n’arrivera à nous faire taire ou nous détourner de notre mission.

Nous savons que notre combat est juste et que cela irrite parmi certains milieux financiers ou réactionnaires. En ce début d’année, ce ne sont pas moins de quatre plaintes auxquelles nous faisons face, pour des enquêtes et révélations, à partir d’informations fiables et sourcées. Ces attaques juridiques nous font perdre un temps précieux et dépenser des moyens financiers qui seraient plus utiles ailleurs. C’est pourquoi nous vous demandons de nous soutenir pour que notre voix perdure à l’abri de toutes les pressions extérieures auxquelles nous faisons face.

Ce que subit notre journal ne doit rien au hasard. Le débat public se polarise autour de polémiques de plus en plus violentes et les voix de progrès sont contestées jusque dans leur possibilité de s’exprimer. À l’inverse, les idées libérales et d’extrême droite saturent chaque jour l’espace médiatique, au point que certains médias ignorent toute autre forme de pensée et tentent de discréditer ou réduisent au silence celles et ceux porteurs d’une alternative de progrès. Les réseaux sociaux sont un révélateur de cet espace public de plus en plus agressif et, au final, vecteur d’une pensée unique, violente et rétrograde. Le discrédit, la menace, voire la violence : voici le cycle infernal qui empêche de porter l’idée d’un monde de progrès social et écologique.

Notre journal communiste constitue une originalité toujours aussi exceptionnelle dans ce paysage. À l’aune de nos 120 ans que nous célébrons cette année avec nos lecteurs et lectrices, nos amis, nous continuons de faire face aux contraintes du tribunal de commerce et ce jusqu’en 2031. Malgré cela, nous poursuivons notre développement pour répondre aux évolutions du monde des médias. Après la révolution numérique que nous avons impulsée en 2023, nous voulons continuer à renforcer notre présence sur cet espace. Nous travaillons activement à inaugurer, pour la fin d’année, un studio pour développer des émissions de débats et des grands entretiens en direct sur notre plateforme numérique et relayés par nos réseaux sociaux.

Pourtant, notre développement se confronte toujours aux difficultés récurrentes, avec un accès difficile aux ressources publicitaires, des problèmes de distribution de notre presse, qui nous impactent d’autant plus que nous n’avons pas les leviers financiers de concurrents qui disposent de riches contributeurs pour compenser les pertes ou investir massivement dans les nouvelles technologies. L’Humanité doit continuer à vivre et défendre ses idées fondatrices. Pour cela, elle a besoin de vous et de votre engagement.

Chaque geste compte. Même le don le plus modeste nous permet de répondre à ces défis et ces attaques. La lecture, l’achat en kiosques, comme l’abonnement papier, intégral ou numérique sont plus que jamais nécessaires pour faire vivre nos idées et relayer nos contenus.

notre projet : une société débarrassée de l’exploitation et de la loi du profit

Nos équipes restent mobilisées pour offrir chaque jour un quotidien, chaque semaine un magazine et du contenu sur notre plateforme numérique portant les idées de paix, de justice sociale et environnementale. Nous donnons à voir les combats, alimentons le débat d’idées, y compris contradictoire, pour avancer sur notre projet d’une société débarrassée de l’exploitation et de la loi du profit. Les divers hors-séries, sur la Palestine, Lénine, Manouchian… mais également le développement de nos contenus vidéo sont autant d’outils supplémentaires pour faire vivre la réflexion et vous être utiles chaque jour.

Nous lançons donc une nouvelle fois une grande souscription populaire pour défendre l’Humanité. Il est plus que jamais nécessaire de participer activement à la bataille des idées. Montrons à ceux qui veulent nuire au droit à une information libre et plurielle que l’Humanité est un bien commun, porté par des valeurs de justice et d’égalité au service des intérêts populaires.


89 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page