top of page

Il est temps !

La Palestine vit une des dernières situations coloniales au monde. Accaparement des terres et expulsions, emprisonnements, apartheid, exil pour les réfugiés, Mur de la honte… constituent le quotidien violent du peuple palestinien. Tout est mis en place depuis des décennies par le gouvernement israélien pour nier le droit à l’autodétermination du peuple palestinien. Jérusalem-Est est annexé depuis 1980, la Cisjordanie rongée par la colonisation et Gaza asphyxiée depuis vingt ans par un blocus inhumain. Le soutien inconditionnel de son allié étatsunien et une lâcheté coupable de la « communauté internationale » ont alimenté une impunité insupportable.

 

Et pourtant, le droit international est du côté du peuple palestinien.  Des dizaines de résolutions ont été adopté, toutes bafoués par l'état israélien et un plan de partage de 1967, prévoit la création d'un état palestinien au côté de l'état israélien. Faits historiques, la Cour pénale internationale est sollicitée pour émettre, contre Benyamin Netanyahou et 3 dirigeants du Hamas, des mandats d'arrêts internationaux pour crimes de guerre et crime contre l’Humanité. En réponse, le gouvernement israélien poursuit son entreprise génocidaire à Rafah pour signifier son refus d’une entité palestinienne viable.

 

L’heure est à l’action pour une paix juste et durable. Cela passe par l’application du droit international. A l’instar des trois États européens qui l’ont fait cette semaine, il faut que la France reconnaisse l’Etat de Palestine. Ce serait un puissant signal qui entrainerait une majorité en Europe.

 

L’exécutif dit « oui » mais quand le moment sera « utile », refusant d’agir « sous l’émotion ». Mais si ce n’est pas le moment aujourd’hui, le sera-t-il un jour ? Quand Gaza sera rasée de la carte ?

 

La France a pourtant approuvé deux fois cette reconnaissance les 28 avril et 10 mai derniers à l’Assemblée générale de l’ONU, dix ans après une résolution parlementaire, en 2014.

 

Assez de tergiversations ! Les mobilisations, portées par une jeunesse remarquable, doivent s’amplifier pour obtenir cette reconnaissance maintenant. Il faut en finir avec une impunité et un double standard insupportable sur la scène internationale. La voix de la France doit être celle qui porte haut le drapeau palestinien comme étendard de justice et d’espoir.

16 vues0 commentaire

Comments


bottom of page